Le Covid-19 risque de faire le tri parmi les fintech

Par Pauline Armandet
Selon une étude, les néobanques, robo-advisors et plates-formes de prêts seraient plus menacés que le secteur des paiements ou les insurtech.

Les fintech sont-elles suffisamment armées en cas de crise économique ? Une chose est sûre : elles restent moins robustes que le secteur financier traditionnel, et certaines s'en sortiront mieux que d'autres. C'est ce qui ressort d'un rapport publié récemment par le courtier Rosenblatt Securities. Il y a encore quelques semaines, les fintech apparaissaient comme des acteurs redoutables, faisant presque oublier la fragilité de leur business model.

Des IPO repoussées