Le Conseil de stabilité financière consulte sur un mécanisme d'absorption des pertes pour les banques systémiques

Les contours de la régulation tant redoutée par les grandes banques françaises sont enfin dévoilés

Le Conseil de stabilité financière (FSB) vient de présenter une première mouture du mécanisme d'absorption des pertes censé garantir que les Etats et donc leurs contribuables ne sont pas mis à contribution dans le cas où une grande banque rencontre des difficultés. Le dispositif sera au menu du G20 qui réunira les chefs d'Etats et de gouvernements ce week-end en Australie, à Brisbane.

Elaboré à la demande du G20, le système d'absorption des pertes doit permettre de mieux gérer les établissements qui sont considérés comme étant trop gros pour faire faillite (too big to fail). En absorbant les pertes d'un établissement systémique, le coussin de sécurité qu'est le TLAC (total loss-absorbing capacity) veut permettre aux autorités «de mettre en place une stratégie de résolution qui limite les impacts sur la stabilité financière et assure la continuité des fonctions économiques cruciales», explique le FSB.

A lire sur le site de l’Agefi.fr