L'Avis de Sycomore AM

Le second semestre de l’année 2014 a été marqué par une forte volatilité et agité par des craintes macroéconomiques en Europe et dans les pays émergents, ainsi que par la résurgence du risque géopolitique avec la Russie au centre des attentions.

La chute du prix du baril a entraîné une modification des équilibres existants : pays producteurs et sociétés pétrolières doivent s’ajuster tandis que les consommateurs y trouvent un gain immédiat.