Lancement d’une plateforme de private equity pour les particuliers

Altaroc propose un accès à partir de 100.000 euros à des fonds de fonds millésimés de private equity.
Frédéric Stolar, fondateur d'Altaroc

On l’aurait presque oublié, à force de le voir s’inviter au capital des cabinets de CGP, mais le private equity est avant tout une solution d’investissement. C’est ce qu’entend rappeler Altaroc, une nouvelle plateforme qui propose des fonds de capital investissement aux clients des CGP, banques privés et family offices.

Elle offre un accès 100 % digitale - de la découverte du produit à sa souscription « zéro papier » – à des fonds de private equity à partir de 100.000 euros. Les clients pourront alors suivre en direct sur la plateforme l’actualité en temps réel de toutes les sociétés de leurs portefeuilles.

Créée par Frédéric Stolar, qui a co-fondé et dirigé pendant 20 ans le fonds d’investissement Sagard, Altaroc compte à son capital la société de gestion Amboise Partners, un fonds de capital investissement.

« L'allocation Private Equity des banques privées européennes est aujourd'hui inférieure à 1%, ce qui offre des opportunités significatives pour équiper en private equity les particuliers qui sont en quête de performance », précise la société dans un communiqué.

Concrètement, la plateforme est une offre de fonds de fonds millésimés (Altaroc Global), tous construits avec la même stratégie. Pour assurer performance et diversification, 80% des actifs seront investis dans quatre à six fonds sélectionnés pour leur track record sur la durée. Les 20% restants seront des co-investissements directs, exclusivement investis aux côtés de ces fonds. Les fonds Altaroc seront essentiellement concentrés sur le buy-out et le growth equity sur des secteurs très porteurs comme la tech, les telecoms, la santé ou les services à dimension digitale. Enfin, ils seront diversifiés sur le plan géographique : Europe, Amérique du Nord et reste du monde (notamment Asie). 

A noter que les fonds Altaroc seront des FPCI fiscaux, permettant ainsi un optimisation sur l'imposition des plus-values.

Le premier millésime Altaroc Global 2021, d'une taille de 100 millions d’euros, est déjà quasiment investi dans quatre fonds mondiaux de premier plan et à hauteur de 10% dans un co-investissement. Il est disponible à la commercialisation depuis le 1er octobre, sachant qu'Altamir a décidé de souscrire 30 millions d’euros dans ce premier millésime (elle souscrira également des montants significatifs dans les deux suivants). Les 70 millions d’euros restants sont ouverts à la souscription par les clients privés. L'objectif de la société est de finaliser la commercialisation d'Altaroc Global 2021 au 31 décembre 2021.