En ce moment sur l'Agefi Actifs

L’AMF promeut une meilleure information sur les frais des placements en actions

L’AMF promeut une meilleure information sur les frais des placements en actions

L'autorité souligne que les frais peuvent affecter significativement la performance des investissements au vu du niveau des taux. L’AMF a également montré que les courtiers en ligne sont moins chers que les banques de réseau pour les frais de transaction et conservation des actions.

Passer des ordres sur des actions coûte trois fois plus cher via les banques de réseau que par les courtiers en ligne, mais les clients en sont mal informés, selon l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Auprès des réseaux, les frais moyens d’achat et de vente sur internet d’actions cotées sur Euronext Paris étaient de 0,52%, soit de 25,70 euros pour un ordre de 5.000 euros, en août 2016, selon les calculs effectués par le régulateur français sur la base des tarifs de neuf enseignes bancaires et qui ont été présentés la semaine dernière. En comparaison, les frais étaient de 0,17%, soit 8,40 euros, en passant par un courtier en ligne, d'après l’AMF qui a passé au crible les tarifs de huit de ces acteurs, parmi lesquels beaucoup sont rattachés à des banques.

Cette différence est d’autant plus notable que, dans les grands réseaux bancaires, «les frais des placements financiers sont insuffisamment portés à la connaissance des clients», assure l'AMF. Or, la place des frais dans la performance à long terme des investissements est «cruciale» vu le contexte de taux bas, selon le régulateur, qui rappelle que la directive MIF II doit aider les clients à avoir une meilleure compréhension des frais à leur charge.  

Le régulateur note cependant que, contrairement aux années précédentes, les frais de courtage appliqués par les réseaux ont «légèrement baissé en 2016» du fait «d’une nouvelle formule tarifaire d’une banque de réseau importante». Dans les autres, les tarifs ont augmenté d’environ 2% sur un an. D’une banque à l’autre, les frais varient beaucoup et peuvent aller de 15 à 40 euros pour un ordre de 5.000 euros. Les droits de garde, qui rémunérèrent les banques pour la conservation des titres et les opérations administratives réalisées pour le compte des investisseurs, sont aussi en légère baisse du fait de la nouvelle politique tarifaire d’un établissement. En moyenne, pour un portefeuille de 10.000 euros réparti sur dix lignes, ils représentaient 0,66% du montant investi sur un an.

La disparité est aussi de mise du côté des frais appliqués aux placements via des fonds et Sicav mais ils sont «globalement en baisse depuis 2010», note l’AMF. Ainsi, entre 2010 et 2015, les frais courants (droits d’entrée, frais de fonctionnement et de gestion) sont tombés de 2,30% à 1,92% pour les fonds d’actions françaises et de 2,31% à 2,01% pour les fonds d’actions européennes.
 

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 16h35
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus