La ruée des particuliers nourrit les excès de la Bourse

Xavier Diaz
Le krach de février a ouvert la porte à de nouveaux investisseurs, souvent des millennials. De quoi fragiliser un marché en pleine incertitude.

Les marchés actions sont revenus à la réalité la semaine passée. Les places boursières européennes ont abandonné entre 5,85% (FTSE 100) et 7,4% (Ibex 35), le CAC 40 cédant 6,9% sur la semaine. Wall Street se reprenait vendredi après sa chute de près de 6% jeudi, sa pire séance depuis mars, mais l’indice S&P 500 cède 4,78% sur la semaine. La volatilité a de nouveau bondi, l’indice VIX (volatilité du S&P 500) progressant de 50%, à 40 points.