La pression monte sur le dividende des banques françaises

Amélie Laurin
Malgré le coronavirus et les appels à la modération en Europe, les établissements de crédit tricolores maintiennent pour le moment leur politique de distribution des bénéfices.

En première ligne pour soutenir l’économie et les entreprises pendant la crise sanitaire, les banques européennes ont besoin de mobiliser leurs fonds propres. Le maximum de fonds propres. C’est le message martelé par la Banque centrale européenne (BCE) et des autorités de supervision qui demandent aux banques de modérer la rémunération de leurs actionnaires, et au passage celle de leurs dirigeants.