Immobilier d’investissement

La forte disparité pour les investisseurs s'est accentuée en 2009

La société IPD fait ressortir pour la deuxième année consécutive un rendement global négatif en France La décomposition montre une hausse de la performance locative, une baisse de la rentabilité en capital et des disparités entre les produits.

Le rendement global de l’immobilier d’investissement en France, mesuré par l’indice IPD (Investment Property Databank) (1), a poursuivi l’année dernière sa tendance baissière initiée il y a deux ans, confirmant ainsi la correction du secteur. Largement positif depuis 1998, l’indice a fortement fléchi en 2008 pour s’établir en territoire négatif à -0,9 %, puis à -1,4 % en 2009. L’écart entre ses deux composantes - le rendement locatif et le rendement en capital - s’est creusé.