Bilan des grandes ventes new-yorkaises

La financiarisation de l’art constitue un danger

Par Fabien BOUGLÉ, consultant en gestion de patrimoines artistiques, Saint-Eloy Art Wealth Management
La semaine intensive des ventes impressionnistes et modernes des maisons Sotheby’s et Christie’s vient de s’achever
Présents à New York pour ces ventes, nous avons pu appréhender l’évolution du marché de l’art et en décrypter certaines tendances
Fabien Bouglé

Cette semaine s’achève avec deux records : d’abord chez Sotheby’s avec la vente de 90 % de la collection Taubman (ancien actionnaire et administrateur de Sotheby’s) qui a totalisé 377 millions de dollars en deux jours, puis chez Christie’s avec un très beau nu de Modigliani vendu 170 millions de dollars. Ces succès apparents devraient nous amener à nous réjouir de la grande santé du marché de l’art au niveau mondial. Et pourtant, il nous apparaît essentiel d’en nuancer la portée.