La Chine entraîne un "lundi noir" sur les bourses européennes

L'indice CAC 40 a connu un lundi de déroute boursière, clôturant à -5,35% après avoir perdu plus de 8% en séance.

Lundi de panique sur le marché parisien. L'indice CAC 40 a connu une très lourde chute hier, terminant la journée à -5,35% (4.383 points), sa pire séance depuis novembre 2011. En début d'après-midi, le marché a même dégringolé de 8%, effaçant les gains réalisés depuis le 1er janvier (le cours de clôture au 31 décembre 2014 était de 4.272 points). Le volume d'échanges a été exceptionnellement élevé, à 10,4 milliards d'euros. Le CAC 40 a ainsi perdu 15% en l'espace de deux semaines.

C'est le marché chinois qui a entraîné les bourses mondiales dans sa chute. Le Shanghai Composite a clôturé lundi matin en baisse de 8,4%, sa deuxième pire séance depuis 2008 (après -8,5% le 27 juillet dernier). En cause, les inquiétudes persistantes sur le ralentissement économique dans le pays. En fin de semaine dernière, l'indice PMI provisoire du secteur manifacturier en août affichait son plus faible niveau depuis six ans et demi à 47,1.

En Europe, Londres a plongé de 4,67%, Francfort de 4,7% et Milan de 5,96%. L'indice Stoxx 600, qui regroupe les principales valeurs européennes, a perdu 5,39%. Sur le marché des changes, l'euro, qui a dépassé en séance la barre de 1,17 dollar, s'échangeait autour de 1,1592 dollar en fin d'après-midi.