Jeu de rôles au sommet de l’Europe

Mathieu Solal, à Bruxelles (L'Opinion)
Les Etats-membres refusent d’abandonner leurs postures, malgré l’urgence économique d’une relance commune
Mark Rutte, Sebastian Kurz, Sanna Marin, Stefan Lofven et Mette Frederiksen, le club dit des «frugaux», auront obtenu de nombreuses concessions. (UE)

Ils voulaient la paix. En arrivant à Bruxelles, Angela Merkel et Emmanuel Macron entendaient faire de leur alliance le socle de la relance européenne.