IM Global Partner entame la transformation de la gamme Oyster

Laurence Marchal
La gestion d'Oyster European Opportunities, l’un des fonds phare de la gamme, sera confiée fin juin à Zadig Asset Management.

Une page se tourne pour le fonds Oyster European Opportunities. Ce fonds créé en 1999 a été l’un des fonds phare de la gamme Oyster du temps où il était géré par Nicolas Walewski, puis Eric Bendahan (entre 1999 et 2014). Ses encours, qui ont atteint jusqu’à 4 milliards d’euros, ne sont plus que de 130 millions d’euros actuellement. Le 26 juin, il changera de nom pour devenir Oyster Sustainable Europe. Sa gestion, assurée par Michael Clements chez Syz Asset Management depuis 2014, sera confiée à Zadig Asset Management.

Cette transformation constitue la première étape de la refonte de la gamme de fonds Oyster acquise en février dernier par iM Global Partner.  Elle fait suite à une revue stratégique qui a duré trois mois. Pour relancer le fonds et espérer renouer avec son succès passé, iM Global Partner a choisi Zadig AM, une société spécialisée dans le stock-picking d’actions européennes et dans laquelle elle a pris une participation de 20 % en janvier. Et elle a fait le choix de donner à la gestion une dimension responsable, inscrite dans le nom du fonds.

D'autres fonds seront transformés

Désormais géré par Adrian Vlad et Louis Larere, le fonds sera investi dans des sociétés « dont l’activité est compatible avec les objectifs de développement durable des Nations Unies », explique Philippe Uzan, CIO Asset Management d’iM Global Partner, dans une interview à NewsManagers. « C’est à la fois exigeant et simple », estime-t-il. « Seulement 25 % du chiffre d’affaires du MSCI Europe correspond aux ODD. L’objectif de Zadig est d’atteindre une moyenne de 45 % dans le portefeuille », détaille-t-il. Le portefeuille sera concentré autour de 25 à 30 titres. Cette approche d’analyse extra financière est développée par Zadig depuis 2018, mais n’avait jusqu’à présent pas été déployée. Pour Zadig AM, l’obtention de ce mandat lui permettra d’augmenter ses encours, actuellement de 1,6 milliard de dollars, et d’élargir sa distribution.

L’évolution de ce fonds n’est que la première d’une série de changements. Sur les 25 fonds de la gamme Oyster repris par iM Global Partner, représentant 1,5 milliard d’euros, « une bonne moitié » subira des transformations. Cela concernera à la fois des fonds gérés par Syz AM (qui représentent 80 % de la gamme) et d’autres gérés par des gérants externes. Concernant les nouveaux gérants, iM Global Partner pourra bien sûr faire appel à son portefeuille de boutiques, mais elle ne s’interdit pas de s’allier à des gestionnaires externes. En effet, « la gamme d’Oyster est large, et toutes les expertises couvertes ne correspondent pas à l’exposition de nos partenaires », explique Philippe Uzan. Cette refonte a vocation à être terminée avant la fin de l’été.