Entreprises : la vague de dégradations n’est pas finie

Xavier Diaz
Après un premier round massif d’abaissements de notations, une deuxième vague est probable alors que les mesures de crédit ne s’amélioreront que très lentement.
(Pixabay)

Une deuxième vague ne fait pas de doute : celle de nouvelles dégradations de notations pour les entreprises. Fitch Ratings en prévoit plusieurs centaines après la première, qui a déjà provoqué 401 rétrogradations et 260 placements sous surveillance négative. «Historiquement, 50% à 60% des entreprises sous surveillance négative subissent de nouvelles dégradations dans un horizon de douze mois», affirment ses analystes. Cette menace concerne plus de 80% des entreprises déjà dégradées entre mars et juin.