Edram veut faciliter l’accès des distributeurs à ses stratégies non-cotées

La société de gestion lance une plateforme de souscription digitale avec une première stratégie de private equity.

Edmond de Rothschild asset management (Edram) a annoncé jeudi 25 novembre le lancement d’un outil de souscription digitale à destination de ses partenaires distributeurs : CGP, banquiers privés, family officers…

Dans un premier temps, cet outil sera réservé aux stratégies private equity de la société de gestion, qui représentent trois milliards d’euros d’encours sous gestion. L’objectif de ce nouvel outil est de faciliter l’accès des distributeurs à ces stratégies via une plateforme. Elle dispose d’un espace client dédié, centralisant l’ensemble des informations et des dossiers en cours. «Elle permet un parcours de souscription simplifié, rapide et intégralement dématérialisé, du document de souscription initial, aux différentes revues règlementaires jusqu’à la signature électronique, le tout en parfaite conformité avec les règles applicables», assure Edram dans un communiqué. La société de gestion précise par ailleurs que les investisseurs pourront ensuite accéder aux informations et rapports détaillés de gestion sur les fonds au travers d’un portail digital.

L’outil a été mis en service en France depuis le mois d’octobre et offre d’ores et déjà accès à la souscription d’une première stratégie de private equity, celle de Eres. «Il s’agit d’une stratégie d’investissement centrée sur des thématiques de croissance porteuses sur lesquelles l’équipe a conforté son expertise au travers des millésimes précédents : e-commerce, services financiers, nouveaux modes de consommation et services aux biotechs», indique Edram dans sa missive.

Une extension à l’ensemble du non-coté

Au-delà du private equity, l’outil sera rapidement étendu à l’immobilier et à la dette d’infrastructures, représentant au total 19 milliards d’actifs sous gestion dans les marchés privés. «Ce déploiement se fera selon l’actualité des levées de fonds et permettra de répondre à une demande croissante des clients distributeurs pour des produits dans le non-coté», détaille Edram.