Donation-partage de titres et créance de compte courant

Un particulier consent une donation-partage de parts d’une société civile immobilière (SCI) à ses deux enfants. A la suite du décès de la donatrice un an après, son fils renonce à la succession. Soutenant qu’en tant que seule héritière elle était propriétaire de la créance en compte courant de la défunte, sa sœur assigne son frère pour faire figurer le montant de la créance dans l’actif successoral et obtenir la rectification des écritures comptables de la société.