Credit Suisse cantonne les actifs illiquides de ses fonds Greensill

La rédaction
Les investisseurs détenteurs des fonds concernés recevront une part de fonds distincte en plus de la classe d'origine.

Depuis l'affaire H2O, la technique est bien connue. Credit Suisse a annoncé aujourd’hui à ses investisseurs détenteurs de fonds exposés à Greensill la création d’une classe de fonds spécifique regroupant les actifs soumis « à une incertitude considérable quant à leur valorisation ».

Concrètement, les investisseurs détenteurs des fonds concernés recevront une part de fonds distincte en plus de la classe d'origine. Ils détiendront donc deux classes d'actions « pendant une certaine période », précise la banque. La classe d'actions d'origine reflétera la partie liquide des actifs du fonds et la classe supplémentaire reflétera la partie non liquide.

Cette séparation de la partie non liquide de l’actif du fonds permettra de rouvrir les fonds pour des souscriptions et des rachats, pour les parts qui ne sont pas constituée des actifs illiquides. Le produit des remboursements liés à la liquidation des positions Greensill, sera périodiquement distribué en espèces aux actionnaires détenant des parts de fonds illiquides au prorata de leur détention.

La création de parts illiquides, appelées « side pocket », est la solution qu'avait adopté la société H2O, lorsqu’elle avait été obligée de geler une partie de ses fonds pour des problèmes de liquidité.