BlackRock va exposer au moins trois fonds au bitcoin

Adrien Paredes-Vanheule
Le numéro un mondial de la gestion d'actifs a tout de même pris beaucoup de précautions dans son document transmis à la SEC.
CoinMetrics

Le gestionnaire d'actifs BlackRock a ouvert la porte à l'exposition d'au moins trois de ses fonds à la cryptomonnaie bitcoin. Selon des documents enregistrés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme financier américain, la société de gestion a amendé jeudi la politique d'investissement de ses fonds BlackRock Strategic Income et BlackRock Emerging Markets Flexible Dynamic Bond Portfolio, tous deux compartiments du fonds BlackRock Funds V, ainsi que celle du fonds BlackRock Global Allocation.

BlackRock, qui cherche à rentrer sur le marché des cryptomonnaies, rend éligibles les futures sur le bitcoin dans l'univers d'investissement de ces fonds tout en prenant beaucoup de précautions sur ce type d'instruments. Dans le document transmis à la SEC, la société de gestion précise dans les risques liés aux fonds concernés que "les changements ou actions sur le plan réglementaire pourraient altérer la nature d'un investissement dans les futures sur bitcoin ou restreindre l'utilisation du bitcoin ou les opérations des places sur lesquelles le bitcoin est négocié d'une manière qui affecte défavorablement le cours des futures sur le bitcoin, ce qui pourrait impacter défavorablement un fonds." Le gestionnaire indique également qu'un investissement de ces fonds dans des futures sur le bitcoin comportent un risque d'illiquidité, "car les futures sur le bitcoin ne sont pas négociés de façon aussi forte que d'autres futures, étant donné que le marché des futures bitcoin est relativement nouveau."

BlackRock spécifie aussi que le développement futur du bitcoin, "qui fait partie d'une industrie nouvelle et évoluant rapidement, est sujet à divers facteurs difficile à évaluer". Pour l'heure, les seuls futures sur le bitcoin dans lesquels les fonds peuvent investir sont des futures dont le montant est réglé en numéraire (cash-settled bitcoin futures) négociés sur les marchés de matières premières enregistrés auprès de la Commodities Futures Trading Commission (CFTC), l'agence fédérale indépendante américaine chargée de la régulation des bourses de commerce où se négocient les matières premières.