Amundi affiche une collecte record au troisième trimestre

La société de gestion enregistre le plus haut niveau de collecte trimestrielle atteint depuis la création de la société portant ses encours à 1.563 milliards d’euros au 30 septembre.

Après trois trimestres consécutifs de décollecte, Amundi affiche une collecte historique de 42,7 milliards d’euros pour le 3e trimestre 2019, portant la collecte du groupe depuis le début de l’année à 31 milliards d’euros, après les sorties de 11,7 milliards d’euros du premier semestre. «C’est le plus haut niveau de collecte trimestrielle jamais atteint par la société depuis sa création», a précisé Yves Perrier, le directeur général d’Amundi, lors d’une conférence téléphonique. Cette collecte concerne aussi bien les clients institutionnels, pour 24,9 milliards d’euros, que le retail, pour 17,8 milliards d’euros. Sur ce segment, 14 milliards d’euros ont été collectés auprès de joint venture (JV) - notamment par un mandat de 14,6 milliards d’euros dans la JV indienne -, et 4 milliards d’euros auprès de distributeurs tiers.

Grâce à cette collecte et un effet marché positif (de 33,5 milliards d’euros sur le trimestre), les encours de la société ont atteint un plus haut historique de 1.563 milliards d’euros, en progression de 5,1% par rapport à fin juin 2019 et de 9,7% par rapport à fin décembre 2018.

Sur le trimestre, la société enregistre un résultat net comptable part du groupe (pdg) de 218 millions d’euros, en progression de 4% par rapport au troisième trimestre 2018 et affiche un coefficient d’exploitation de 51,1%, en amélioration de 1,8 point par rapport au troisième trimestre 2018.

Sur les neuf premiers mois de l’année, la société présente un résultat net comptable pdg de 697 millions d’euros, en progression de 5,2% comparé aux neuf premiers mois de 2018. Yves Perrier a réaffirmé, lors de la présentation de ces résultats, les objectifs de son plan stratégique, à savoir atteindre un résultat net de 1 milliard d’euros en 2020.

La société a bénéficié à la fois d’une hausse de ses revenus et d’une relative stabilité de ses charges. Les revenus nets de la société, à 657 millions d’euros, affichent ce trimestre une progression de 5,7% par rapport au 3e trimestre 2018, principalement due aux commissions de gestion. Les charges sont, quant à elles, en hausse de 2,1% sur la même période, à 335 millions d’euros. Le résultat brut d’exploitation progresse, au 3e trimestre 2019, de 9,7%, à 321 millions d’euros.

Sur les neuf premiers mois de l’année, les revenus de la société se montent à 1,99 milliard et ses charges à 1,01 milliard en progression respectivement de 1,4% et de 1,1% par rapport à la même période en 2018. Le résultat brut d’exploitation sur neuf mois progresse de 1,7% par rapport aux neuf premiers mois de 2018.

La société explique cette bonne tenue des charges par «le plein effet des synergies liées à Pioneer». «L’intégration de Pioneer est maintenant totalement achevée. Amundi est maintenant pleinement tourné vers le développement», a déclaré Yves Perrier.