Crédit immobilier

Il faut redéfinir collectivement la distribution bancaire

Christelle Molin-Mabille, Présidente de la CNCEF Crédit
Reconnus par les partenaires bancaires comme des professionnels de qualité qui respectent la notion de partenariat, les courtiers crédit ne fourniraient pas individuellement assez de volume pour les établissements financiers
Plutôt que de faire disparaître notre profession, les acteurs doivent s’interroger sur la construction d’une nouvelle distribution bancaire, favorable aux consommateurs

Notre profession de courtier, a été au cœur de l’actualité tout récemment et le débat ne fait que commencer. Confrontées à des taux historiquement bas, à des difficultés structurelles et conjoncturelles, les banques cherchent de nouvelles solutions pour restaurer leur marge en supprimant l’intermédiaire que nous sommes dans leur relation client. Cependant, ce paradigme ne répond pas à l’aspiration des consommateurs, ni à la volonté des pouvoirs publics de démocratiser la pédagogie financière.