Loi Macron : L’objet social des OPCI est étendu aux locaux meublés loués à un exploitant

Dans le cadre du projet de loi Macron, les députés ont adopté un amendement modifiant l’objet social des organismes de placement collectif immobilier (OPCI). Il leur serait permis, à titre accessoire et dans la limite d’une proportion restreinte de leur actif, d’acquérir des meubles et biens d’équipement affectés à des biens immobiliers placés en location. Cet amendement s’appuie sur une demande de financement de locaux meublés destinés principalement à des résidences pour étudiants ou seniors. Pour autant, afin d’éviter le risque de voir certains OPCI devenir de fait gérant de résidences, l’amendement prévoit que les meubles, avec l’immeuble auquel ils sont attachés, sont donnés en location à un tiers exploitant.