Les primo-accédants à la peine selon Cafpi

Selon le "Profil des emprunteurs" du courtier immobilier Cafpi pour le mois d'octobre, les primo-accédants sont à la peine sur le marché français. Cette catégorie d'acquéreurs reste cantonnée à 30% des acheteurs de résidences principales. Ce sont eux pourtant qui auraient besoin en priorité des aides telles que le PTZ, explique Cafpi. "Mais ce dernier s’exerce presque exclusivement dans le neuf, alors que les primo-accédants achètent majoritairement dans les grandes villes où le neuf est rare et cher. Ils se tournent donc vers l’ancien."