L'encadrement des loyers «se retourne contre les locataires», selon la FNAIM du Grand Paris

Près d'un an et demi après sa mise en place, l'encadrement des loyers continue à faire des remous. Une enquête menée par la FNAIM du Grand Paris fait état d'une aggravation du climat de la location du fait de la mise en place de ce dispositif issu de la loi Alur.

Pour 50% des professionnels de l'immobilier interrogés (un panel représentant plus de 20% des professionnels de l’immobilier FNAIM du Grand Paris ayant des mandats de gestion dans Paris intra-muros), le dispositif a affecté à la fois la location et la transaction. Ainsi, 78% des professionnels interrogés pensent que l’encadrement des loyers a eu un impact sur le marché de la location et 56% sur le marché de la transaction.

«A une écrasante majorité (91%), les adhérents répondent que la perception des propriétaires vis-à-vis de l’encadrement des loyers a été négative», écrit la FNAIM du Grand Paris.

Fichiers: