L'emploi pourrait brimer une véritable reprise du marché immobilier

Dans son baromètre mensuel des prix de l'immobilier résidentiel dans les grandes villes, MeilleursAgents.com alerte sur la reprise très nette du chômage en août (+1,4%) et sur son effet sur une reprise durable de l'économie française.

«La fragilité du marché de l’emploi explique pourquoi le marché immobilier ne s’enflamme pas alors que le crédit est quasiment gratuit. Aucune spéculation, aucune tension, aucune bulle et aucun risque d’embrasement», explique Olivier de Lafond, le président de MeilleursAgents.com.

Le baromètre fait apparaître une poursuite de la hausse des prix à Paris, en région parisienne et dans les villes les plus dynamiques (Lyon, Nantes, Lille), comme indiqué sur ce graphique.