Le marché foncier rural globalement stable

La Fédération nationale des Safer a présenté son étude des marchés fonciers ruraux de 2013. Sur l’ensemble du marché, le nombre de transactions a reculé de 1,2% , soit 207.000 ventes réalisées représentant 14,9 milliards d’euros, une valeur en baisse de 2,8 %. Pour autant, le marché des terres et prés se défend avec une hausse de 2,4 % des transactions (au nombre de 79.000) et de 6,2 % de ses terres et prés libres (5.750 euros/ha) de 4,3 % pour les terres louées (4.240 euros/ha). Si les prix des vignes AOP restent stables (131.600 euros/ha), ceux des vignes à eaux-de-vie s’envolent de 10,8 % grâce à l’exportation du Cognac. En revanche, les transactions restent à un niveau faible (8.550 transactions). De leur côté , les maisons de campagne voient leur prix chuter de 3 % pour une légère hausse du volume des ventes.

source: FNSafer

La FNSafer s’interroge sur l’accès à l’exploitation agricole qui se fait de plus en plus par achat de parts sociales. Elle alerte sur la nécessité d’une information sur le transfert des parts sociales pour garantir la transparence du marché, et permettre, le cas échéant, des interventions appropriées.