La FNAIM déplore "la catastrophe" de l'encadrement des loyers

Près de deux mois après sa mise en place, la loi sur l'encadrement des loyers suscite plus que jamais des crispations. Dernière en date, la critique de Jean-François Buet. Le président de la FNAIM déplore une "catastrophe" à Paris depuis le 1er août. 

A lire aussi sur l'AgefiActifs.com : Etendue, détails, zones d'ombre... Ce qu'il faut savoir sur l'encadrement des loyers

"Aberration des écarts de prix entre quartiers similaires, entre le côté pair et impair d’une même rue, entre des studios et des deux-pièces de surface équivalente, etc. Conséquences, des propriétaires commencent déjà à se désengager...", écrit le président de la FNAIM dans un communiqué.

La FNAIM rappelle qu'elle a déposé deux recours contre l'encadrement des loyers. Le premier devant le Conseil d'Etat concerne le décret du 10 juin 2015 relatif aux modalités de mise en oeuvre du dispositif d’encadrement du niveau de certains loyers. Le second devant le tribunal administratif contre l’arrêté du Préfet de la région Ile-de-France du 25 juin 2015 fixant les loyers de référence dans la commune de Paris.