La Fedom demande une adaptation du dispositif Duflot en outre-mer

Pour la Fédération, « il est urgent d’augmenter le taux de réduction fiscale et de réduire la durée de location afin de créer un différentiel d’avantages fiscaux suffisamment attractif pour l’investisseur privé qui est spontanément plus attiré par un investissement en métropole plutôt qu’en outre-mer »

Dans sa lettre hebdomadaire, la Fedom relève qu’en outre-mer, la construction de logements intermédiaires est quasiment sinistrée, les moyens de financement n’existant pratiquement plus. Elle considère comme essentielle la réforme de la loi Duflot pour relancer la construction notamment à la Réunion. Toutefois, elle demande une meilleure adaptation à l’outre-mer prenant en compte les spécificités de ces territoires. Ainsi, la simplification des règles de construction doit surtout être en adéquation avec leurs conditions climatiques. Pour la Fédération, « il est urgent d’augmenter le taux de réduction fiscale et de réduire la durée de location afin de créer un différentiel d’avantages fiscaux suffisamment attractif pour l’investisseur privé qui est spontanément plus attiré par un investissement en métropole plutôt qu’en outre-mer ». Elle souhaiterait également l’inscription de cet avantage fiscal sous le plafond spécifique de 18.000 euros et non sous le plafond de droit commun de 10.000 euros.