La demande de bureaux repart dans les pays périphériques

Selon la dernière étude du CBRE, le leader mondial du conseil en immobilier d’entreprise, la demande placée de bureaux en Europe a augmenté de 9,6 % au quatrième trimestre 2013. Parmi les points marquants, Central London a enregistré une hausse 9 % à 365.000 mètres carrés, qui a permis au marché de la City de connaître sa première croissance des loyers depuis 2010. Dublin et Madrid, deux des marchés les plus gravement touchés par la crise de la dette de la zone euro, ont également connu une embellie. À Dublin, la demande placée a gagné 47 % au quatrième trimestre essentiellement grâce à la demande du secteur des technologies, médias et télécommunications. La demande a quasiment doublé entre le troisième et le quatrième trimestre à Madrid et a dépassé les 100.000 mètres carrés à Milan pour la première fois depuis 2011. En Europe Centrale et de l’Est, Varsovie a enregistré sa plus forte demande placée annuelle, avec 457.000 mètres carrés, concentrée essentiellement sur le centre-ville et les proches banlieues. Parallèlement, quelques marchés de bureaux demeurent déprimés du fait de la persistance des difficultés économiques. A Paris, la demande placée a reculé de 16 % au quatrième trimestre pour atteindre son plus bas niveau depuis dix ans. Les loyers ont mieux résisté en ne cédant que 4% sur la période.