Immobilier résidentiel

Une étude de l’Insee conclut à la non-existence d’une bulle

Au regard des conditions financières qui prévalaient fin 2010, l’étude intitulée « Les prix immobiliers en France : une évolution singulière » montre que le marché français n’est pas surévalué.

Si les Américains et les Espagnols subissent aujourd’hui les conséquences de l’éclatement d’une bulle immobilière dans leurs pays respectifs, Mickaël Clévenot, l’auteur d’une étude publiée par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) en juin 2011 ne prédit pas, toutes choses égales par ailleurs, les mêmes déboires aux Français.