Une commercialisation en baisse malgré un rebond en fin d’année

L’enquête sur la commercialisation des logements neufs constate un recul des réservations de 3,9 % en 2014 même si les ventes ont progressé au dernier trimestre

Selon le Commissariat général au développement durable, les réservations dans le logement neuf sont en baisse de 3,9 % en 2014 par rapport 2013.

Recul. Ainsi, l’année dernière, 85.821 logements neufs (appartements et maisons individuelles) ont été réservés, soit une baisse de 3,9 %. Une tendance inverse de celle enregistrée par la Fédération des promoteurs immobiliers selon qui les ventes au détail progressent de 3 % (76.650 ventes) (Le dispositif Pinel relève le volume des ventes aux investisseurs). Par ailleurs, l’enquête sur la commercialisation des logements neufs note toujours un fort taux d’annulation représentant 10 % des réservations sur l’année dernière.

Dernier trimestre. En revanche, la FPI et le ministère dressent le même constat sur le dernier trimestre 2014 : le nombre de réservations est en hausse. D’après le commissariat, il croît de 3,4 % par rapport au quatrième trimestre 2013 et atteint 23.900 unités. Ce rebond de l’activité est largement porté par les logements collectifs (+ 3,8 %) alors que la demande reste atone pour les maisons individuelles (- 0,8 %).

Offre commerciale. Au niveau des mises en vente, le recul est marqué sur l’année 2014 : - 13,3 % par rapport à 2013.  « Il reflète l’ajustement des mises en vente aux niveaux des ventes des trois premiers trimestres. Au final, l’encours de logements s’est maintenu en 2014 à un niveau élevé. Il représente 103 300 logements restant à vendre fin 2014 » précise l’enquête.

Appartements. S’agissant des appartements qui représentent 78.558 réservations en 2014, l’enquête sur la commercialisation des logements neufs  considère que : « le rebond de fin d’année ne compense pas la baisse d’activité des trois premiers trimestres : les réservations en 2014 ont diminué de 2,4 % par rapport à 2013. Ce repli annuel s’explique principalement par le recul des ventes des studios sur les trois premiers trimestres ». Les appartements en stock représentent, à fin 2014, 6,8 % de l’offre commerciale.

Lire l'enquête dans le fichier joint ci-dessous