Spécial SCPI

Une collecte soutenue et un rendement flatteur

L’Aspim et l’IEIF ont publié les chiffres 2013 d’un marché des SCPI en très bonne forme. Certains acteurs tentent aujourd’hui de se démarquer de la concurrence
REA, Maquette d’immeubles de bureaux au Salon de l’immobilier d’entreprise.

3 milliards d’euros de collecte brute en 2013, 2,5 milliards de collecte nette, 30 milliards de capitalisation... Il ne fait aucun doute, selon les chiffres de l’Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim) et de l’Institut de l’épargne immobilière et foncière (IEIF), que le marché des sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) se porte bien. Et avec un rendement de 5,13 % l’année dernière, stable par rapport à 2012, les professionnels du secteur ne boudent pas leur plaisir. « Les SCPI ont réussi à résister malgré un marché de l’immobilier d’entreprises morose », se félicite l’un d’eux. Il est vrai que les efforts entrepris ces dernières années par les SCPI pour se restructurer et arbitrer leurs actifs vieillissants portent leurs fruits.

Aujourd’hui, certains gestionnaires essaient de se démarquer en lançant des produits thématiques ou mettant en avant une diversification géographique. D’autres préfèrent, au contraire, conserver toute latitude dans leurs choix d’investissement et ne veulent pas se cantonner à des secteurs trop ciblés, cycliques par essence.