Logements anciens

Un frémissement de l’activité ressenti mais pas encore chiffré

L’indice Notaires-Insee enregistre une baisse des prix des logements anciens de 9,3 % sur un an au deuxième trimestre L'important recul des transactions à la fin 2008 et au début 2009 ralentit tout en affichant un niveau en-deçà des années antérieures.

La nette baisse des prix des logements anciens est désormais actée dans les chiffres communiqués par les notaires pour le deuxième trimestre. En effet, pour le quatrième trimestre consécutif, les prix régressent : ils affichent ainsi -9,3 % sur les douze derniers mois, contre -6,9 % au trimestre précédent. Le recul est plus prononcé pour les maisons (-10,2 %) que pour les appartements (-8,4 %).

Les prix se corrigent à Paris aussi.