Marché immobilier

Possible correction à la baisse dans l'immobilier ancien

Les prix et les ventes sont toujours orientés à la hausse, laissant voir un marché toujours en forme
L’insuffisance de l’offre et la probable remontée des taux pourraient peser sur le marché
Olivier Eluère, économiste à Crédit Agricole S.A

Le marché de l’immobilier ancien a conservé sa bonne dynamique l’an passé. Pas moins de 970.000 ventes ont été enregistrées, un niveau proche du record historique de 2017 (avec 986.000 unités). Côté prix, la tendance a également été haussière. En progression de 3,2 % sur un an au quatrième trimestre 2018 selon l’indice Notaires-Insee, le niveau moyen se montait à la fin de l’année à 2.595 euros par m², d’après Century 21. « Nous nous rapprochons sérieusement des plus hauts constatés en 2011 avec 2.665 euros le prix moyen au m² », a affirmé au début de l’année le réseau.