L’immobilier trouve un second souffle

Les taux de crédit immobilier continuent à baisser alors que les taux d’usure augmentent
Credit : Pexels

Les bonnes nouvelles s’enchainent pour le marché immobilier. Après l’assouplissement du HCSF fin 2020, de nouveaux signaux invitent à l’optimisme en ce début d’année. Le réseau de courtiers Vousfinancer a publié en début de semaine des chiffres plus qu’encourageants : les taux de crédits baissent et les taux d’usure augmentent. De quoi donner un nouvel élan au marché.

Les taux de crédits en baisse

Les banques auraient-elles entamé une opération séduction ? Aucune n’a augmenté ses taux en janvier et plusieurs les ont même baissés, de 0,05 % à 0,20 %. Pour Sandrine Allonier, directrice des études et porte-parole de Vousfinancer, cette décision témoigne de leur volonté de conquérir de nouveaux clients souvent aux « profils moins convoités [que] l’année dernière avec des revenus moins élevés ou des projets autres que l’achat d’une résidence principale ». En moyenne les taux sont actuellement de 1,05 % sur 15 ans, 1,25 % sur 20 ans et 1,45 % sur 25 ans. Soit une baisse de l’ordre de 0,10 % en moyenne par rapport à janvier 2020.

Les taux d’usure augmentent

Autre bonne nouvelle pour les emprunteurs : la Banque de France a relevé les taux d’usure appliqués au 1er janvier 2021. Ils sont en hausse de 15 points de base pour les durées de moins de 10 ans et de 5 points pour les moins de 20 ans. Ils reculent en revanche légèrement pour les durées de 20 ans et plus, à 2,68 %. Pour Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer, c’est une bonne nouvelle qui devrait « redonner de l’air au marché ». Elle précise que l’année dernière « de nombreux refus de prêt étaient liés au niveau des taux d’usure » et prédit que leur remontée « devrait permettre à certains emprunteurs d’obtenir plus facilement leur crédit, à condition bien sûr qu’ils soient finançables ».

Les taux d'usure sont les taux plafond au-delà desquels une banque n’a pas le droit de prêter. Ils sont établis chaque trimestre par la Banque de France qui collecte auprès des établissements de crédit les taux effectifs moyens pratiqués par les banques (TAEG moyens incluant donc le taux nominal mais aussi les frais de dossier, frais de courtage, coût d’assurance et garanties obligatoires). Ces taux, augmentés d’un tiers, établissent les seuils de l’usure correspondants, publiés au Journal officiel à la fin de chaque trimestre pour le trimestre suivant. Si le TAEG est supérieur à ces taux, le crédit ne pourra être accordé.

A retenir 

Taux moyen sur 15 ans : 1,05 % 

Taux moyen sur 20 ans : 1,25 % sur 20 ans

Taux moyen sur 25 ans : 1,45 % sur 25 ans

Des taux en baisse de l’ordre de 0,10 % en moyenne par rapport à janvier 2020.