Taux / Crédit

L’immobilier timidement soutenu par des conditions de crédit stables

Les taux de crédits immobiliers ne devraient pas évoluer pendant le second semestre, la reprise n’étant pas assez sûre pour provoquer des mouvements de remontée significatifs aussi bien sur les taux courts que sur les échéances plus longues.

L’époque n’est plus à des taux de crédit accordés aux particuliers autour de 3,5 %, pour les échéances à 15 ans ou à 20 ans, comme cela a été le cas il y a encore quelques années. Cependant, avec une moyenne tout juste supérieure à 4 % pour ces mêmes durées, leur niveau reste très attrayant. Et ce alors même que les banques ont reconstitué de confortables marges sur ces produits.