L’immobilier de luxe en forme dans les Alpes suisses

Barnes note les bonnes performances des marchés de Gstaad, Verbier ou Crans-Montana
Dans ces stations, les prix au mètre carré commencent à 10.000 euros et peuvent approcher les 45.000 euros

La clientèle haut de gamme fait un retour remarqué dans les Alpes suisses. « Après des années 2015 et 2016 plus difficiles, le marché suisse alpin retrouve doucement sa dynamique », indique Jérôme Félicité, président de Barnes Swiss Licensing, en charge de la master licence pour la Suisse.

La station de Gstaad, parmi les plus huppées du pays, attire autant les clientèles suisse et européenne, et « après deux années de ralentissement du marché, il y a eu en 2017 un véritable regain d’intérêt pour l’achat de résidence principale ou secondaire dans la région », explique Louis Martin, président de Barnes Gstaad Valley-Pays d’Enhaut. L’expert note que « la réouverture des hôtels Valrose et de Rougemont après de longues rénovations participe à cette attractivité ». Les fermes ou alpages à rénover, les chalets traditionnels ou les appartements de 150 à 200 mètres carrés y sont particulièrement ciblés, et se négocient à des prix oscillant désormais entre 13.000 et 22.000 euros par mètres carrés pour la région de Rougemont, et montent entre 26.000 et 44.000 euros par mètre carré pour Gstaad.

Autre lieu de choix pour la clientèle aisée, Verbier, qui continue d’être très attractive pour la clientèle étrangère et notamment britannique. « Les Anglais restent majoritaires, malgré l’appréhension née du Brexit, explique Rosario Gallina, directeur de Barnes Verbier. Mais les Scandinaves, les Français et les Belges sont également « très actifs sur ce marché ». Les biens de prestige neufs ou rénovés se négocient entre 21.500 et 30.500 euros le mètre. Enfin, la station de Crans-Montana, en pleine modernisation, attire elle aussi la clientèle internationale haut de gamme. « La demande est de plus en plus importante et la clientèle étrangère, notamment française et belge, est de retour », note Marc d’Andiran, directeur de l’agence locale. Les prix y sont un peu plus accessibles, entre 10.500 et 21.500 euros par mètre carré.