L’immobilier de bureau francilien s’offre un bol d’air

Le volume de transactions a rebondi pour repasser fin août au-dessus du seuil des 2 millions de m².

Par l'Agefi Quotidien, le 17/09/2015

Le redressement progressif de l’économie française a finalement permis au marché francilien des bureaux de se redresser légèrement. Selon les données de BNP Paribas Real Estate, sur les douze mois glissants achevés à la fin du mois d’août, le volume des transactions réalisées en Ile-de-France a ainsi progressé à un rythme de 6,5% par rapport aux douze mois achevés fin mai pour repasser le seuil symbolique de 2 millions de m² - à 2,05 millions -, qui avait été franchi à la baisse au cours du deuxième trimestre. Au niveau actuel, le volume en Ile-de-France reste néanmoins toujours inférieur de 6,4% à celui enregistré sur l’ensemble de l’année dernière.

Seul le secteur de Paris (Quartier Central des Affaires (QCA) et hors QCA), qui avait déjà bien résisté à la baisse du deuxième trimestre, a réussi à dépasser ses niveaux de transactions de l’année 2014, grâce à une hausse de la demande placée de respectivement 8% et 9% par rapport aux douze mois achevés fin mai. En outre, la périphérie regroupant le Croissant ouest, et les première et deuxième couronnes, a également bénéficié d’une reprise solide cet été de 9% à 17%. Après avoir bien résisté au cours du premier semestre, La Défense fait désormais figure d’exception dans cet élan de reprise, avec un effondrement de la demande placée de 24% par rapport à fin mai.