Les promoteurs observent un léger rebond de leur activité à mi-parcours

La commercialisation de logements neufs a repris quelques couleurs après un début d’année toujours difficile - En revanche, les mises en vente en chute libre pâtissent toujours de la prudence des promoteurs quant au risque de gonflement du stock.

Après un premiertrimestre 2013 en repli de 2,8 % par rapport au premier trimestre 2012, du fait d’une baisse massive du nombre d’investisseurs individuels (-26 % par rapport à 2012), les ventes enregistrées par la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) (1) au deuxième trimestre 2013, tout en restant inférieures de 22 % par rapport à la même période il y a deux ans, se redressent de 10,4 % (et de 2,2 % selon les statistiques du Ministère du Développement durable) grâce notamment au retour d’investisseurs perturbés par le contexte électoral en 2012. 

Reprise timide des ventes.

Fichiers: