En ce moment sur l'Agefi Actifs

Les prix du foncier rural restent soutenus

Diversification

Les prix du foncier rural restent soutenus © Note de conjoncture Agrifrance
© Note de conjoncture Agrifrance

D'après la dernière note de conjoncture d'Agrifrance, le foncier rural tire son épingle du jeu et reste très apprécié en tant qu'actif de diversification

Agrifrance, département spécialisé dans le marché du foncier rural de BNP Paribas, vient de publier sa note de conjoncture annuelle sur ces actifs de diversification.

Selon ce spécialiste, une bonne récolte 2014 sur le marché des vins permet à la France de retrouver sa place de premier producteur mondial de vin. Un focus est d'ailleurs consacré sur le marché mondial du vin et la place des vins français. Les résultats sont plus mitigés en agriculture  en raison de conditions climatiques capricieuses et d’une baisse des cours. En revanche, en forêt, le prix des bois reste ferme et la demande soutenue.

Foncier agricole. Sur le marché du foncier agricole français, le prix moyen d’un hectare en France s'établit à 5.675 euros, en hausse de + 6,2 % par rapport à 2013 et de + 6,3 % par an depuis 10 ans. Le prix moyen des terres et prés loués s'élèvent à 4.525 €/ha, soit une décote moyenne de 20 % en raison du bail rural. Pour autant, le foncier agricole français reste un des moins chers d’Europe.

Le rendement moyen d’un hectare de foncier agricole loué est de 3,2 %. Comparé au prix moyen par hectare loué (5.430 €/ha pour les terres labourables et 3.620 €/ha pour les prairies), le rendement est en moyenne de 3,3 % pour les terres et aux alentours de 4 % pour les prairies naturelles.

Foncier viticole. Sur le marché du foncier viticole, le prix moyen d’un hectare de vigne en AOP avoisine les 130.000 euros mais avec de fortes disparités d’une région à l’autre et d’une appellation à l’autre. Selon Agrifrance, en entrée de gamme, le Bordeaux cote 23.050 €/ha et enregistre pour la première fois une hausse de 1,7 %. Dans le Sauternais, le marché reste atone hormis sur les Crus Classés. L’appellation Pessac Léognan, à 565 690 €/ha, progresse fortement avec une hausse de plus de 16 % en un an. En AOP Médoc, les prix augmentent de 2 % et cotent autour de 57.780 €/ha. En Pauillac, les prix oscillent autour de 2.000.000 d’euros alors qu’en Margaux, ils avoisinent les 2 600 000 €/ha. Sur la rive droite, les AOP St Emilion (1.155.660 €/ha) et Pomerol (2.468.910 €/ha) sont toujours très recherchés et progressent de 2 %.

En Champagne, les prix de la vigne reprennent et progressent de 8 %. Les prix moyens oscillent autour de 1,2 M€/ha. Les Crus de la Côte des Blancs restent très recherchés à près de 2 M€/ha.

Les acquéreurs sont pour l'essentiel des viticulteurs ou des maisons de négoce. Quelques institutionnels ou grands clients privés s’intéressent à des domaines très prestigieux.

Foncier forestier. Le marché des forêts reste très acheteur.  Les acquéreurs sont des particuliers qui souhaitent diversifier leur patrimoine. D'après Agrifrance, le prix moyen est de 4.000 euros par hectare alors que les plus beaux massifs dépassent les 10.000 euros par hectare. Les prix sont en hausse depuis 10 ans, d’environ 4 % par an. Les zones plus actives sont les départements situés dans le Bassin Parisien, le quart Nord-Est et la région Centre–Bourgogne et les zones les moins actives sont les régions de montagne telles que les Pyrénées, le Massif Central et les Alpes.

 

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 14h25
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus