Les prix des appartements évoluent en ordre dispersé

A l'échelle nationale, 50% des villes ont connu une hausse des prix lors des trois derniers mois.

Selon le baromètre LPI-Se Loger pour le mois de novembre, les prix des appartements n'ont pas suivi une tendance nette. Les chiffres qui composent le baromètre comprennent l'évolution du marché sur les trois derniers mois, soit depuis la fin de l'été, période à laquelle les prix connaissent généralement une baisse. 

Mais cette année, le repli n'est pas si net que lors des années précédentes. Dans un premier temps, LPI-Se Loger reconnait que dans la plupart des villes de plus de 150.000 habitants, les prix ont eu tendance à baisser. C'est le cas notamment à Lyon, (-4,9% pour les prix signés sur un an), Marseille (-0,7%) ou Paris (-2,4).

Le baromètre relève toutefois que la moitié de ces grandes villes de plus de 150.000 habitants ont vu leurs prix augmenter. C'est le cas de Bordeaux (+3,9%), Lille (+6,1%), ou Montpellier (+5,2%). "La progression y est cependant moins rapide qu'avant l'été", précise le baromètre.

A Paris, le prix moyen sur trois mois s'affiche à 8.271 euros au mètre carré. Certains arrondissements connaissent une chute notable (-10,1% pour le 1er arrondissement, -6,4% pour le 6e) et seuls les 10e, 11e, 18e et 20e connaissent une hausse de leur prix au mètre carré.