Les notaires constatent une baisse des prix dans l'ancien au deuxième trimestre

Les prix se sont rétractés de 0,6% par rapport au trimestre précédent.

Selon les chiffres trimestriels dévoilés par les Notaires de France, les prix des logements anciens français ont affiché une baisse de 0,6 % au deuxième trimestre par rapport au trimestre précédent. La distinction entre appartements et maisons montre que les prix baissent davantage dans les appartements (-0,8%) que dans les maisons (-0,5%). Sur un an, les prix des logements anciens diminuent de 2,8%. "Il s’agit de la plus forte baisse enregistrée depuis l’entrée dans la période actuelle de diminution des prix (mi-2012)", estiment les notaires. 

A lire aussi : "Les banques ont pris les devants sur la renégociation du crédit"

Il n'y a pas vraiment de distinction entre la province et l'Ile-de-France sur les tendances. En province, les prix diminuent à nouveau au deuxième trimestre 2015 (-0,7 % sur le trimestre, -2,9 % sur l’année). La baisse est également plus marquée sur un an en appartements (-3,2 %) qu’en maisons (-2,7 %).

En Île-de-France, les tendances sont les mêmes, expliquent les notaires. Le seul écart notable concerne l’évolution du prix des maisons sur un an : la baisse y est limitée à 1,9 %.

Dans le détail des villes il existe toutefois certaines disparités. Alors que Dijon, Saint-Etienne, Marseille ou Lyon voient leurs prix continuer à baisser, Orléans, Bordeaux, Toulouse, Montpellier et Besançon connaissent soit des stagnations de prix, soit des hausses (graphique).

Egalement sur l'AgefiActifs.com : La taxe foncière s'envole selon l'UNPI

 
Fichiers: