Les loyers plafonnent dans la plupart des grandes villes

Deux tiers des villes de plus de 100.000 habitants voient les prix des loyers se retrancher en 2017, note l'institut Clameur.

Emmanuel Macron n'aura pas eu besoin de convaincre les propriétaires de baisser les loyers de 5 euros, le marché l'aura imposé de lui-même. Selon le dernier baromètre publié par l'institut Clameur le 5 septembre, les loyers connaissent depuis le début de l'année une stagnation voire même une baisse marquée.  Au global, cette baisse est de 0,6% sur les huit premiers mois de l'année, l'une des plus mauvaises périodes depuis 20 ans.

Le prix des biens dans deux tiers des villes de plus de 100.000 habitants (64,1%) est ainsi en baisse depuis le début de l'année, résume Clameur. Pour le reste, 25,6% des biens proposent des prix qui progressent moins vite que l'inflation.

Des villes telles que Marseille, Bordeaux ou Paris présentent des prix en diminution (respectivement -2,7%, -0,8% et -0,6%) depuis le début de l'année. A l'inverse, Lyon, Nimes ou même Lille présentent des hausses de prix égales ou supérieures à 1% (voir le graphique).