En ce moment sur l'Agefi Actifs

Les loyers en baisse dans les grandes villes

Les loyers en baisse dans les grandes villes

Dans 70% des grandes villes (plus de 148.000 habitants), les loyers sont en repli, a dévoilé l'institut Clameur. Une tendance qui s'inscrit dans la durée : dans 80% des villes, ils ont augmenté en dessous de l'inflation depuis 2011.

Une reprise de l'activité soutenue mais des prix toujours en baisse. C'est le bilan que tire l'Institut Clameur dans son étude sur la conjoncture du marché locatif privé en France. Selon ses chiffres, la reprise du marché de la location a été vigoureuse en 2015. L'offre a augmenté de 11,9% souligne Clameur, avec un pic atteint lors de l'été. 

Mais malgré cette forte reprise, les loyers ont été orientés à la baisse durant l'ensemble de l'année. "Même au cours du printemps et de l’été qui enregistrent habituellement une hausse des loyers, lorsque la pression de la demande est la plus forte", souligne Clameur. Une tendance confirmée sur les deux premiers mois de 2016 (-0,8%).

Cette baisse des loyers s'inscrit dans un mouvement durable. Dans 80% des villes (de plus de 148.000 habitants), l'Institut explique que les loyers ont augmenté en dessous de l'inflation depuis 2011. En 2015, ils ont été en repli dans 70% des villes. Strasbourg (-2,3%), Marseille (-3,9%) et Lyon (-3,3%) font partie des chutes les plus notables.

Fait nouveau en revanche : les loyers des grands appartements sont aussi orientés à la baisse. Les 4 pièces et les 5 pièces et plus sont en recul de 1,6% et 0,4% en février 2016 (en glissement annuel) après avoir été respectivement en hausse de 1,8 et 3,5% en février 2015.

La chute générale des loyers est notamment expliquée par un niveau d'accession à la propriété très élevé durant l'année 2015. Selon les chiffres annuels de la Fnaim, la hausse des transactions a été de +15,6% l'an dernier, libérant forcément de nombreux appartements en location. Une pression à la baisse sur les loyers dont le professeur d'économie à l'Université Paris Ouest Michel Mouillart expliquait déjà les conséquences sur l'investissement à L'Agefi Actifs dans notre article Investissement locatif : une reprise teintée d'inconnues.

Fichiers
Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 14h25
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus