Allocation d'actifs immobiliers

Les institutionnels revoient leur position de vendeur ou d'acheteur

Sur le long terme, la stratégie des grands investisseurs tendant à se désengager du logement et à privilégier le commerce est peu modifiée En temps de crise, chaque acteur révise sa politique d’achat et de vente selon la situation d'endettement et les opportunités sur le marché.

La donne a changé sur le marché de l'immobilier de placement pour les investisseurs institutionnels. Les transactions sont pour l’heure quasi gelées en raison du blocage de financement d’importantes opérations et de l’incertitude quant à la fin de la baisse des prix. Ce contexte contraint des acteurs institutionnels utilisant la dette, et qui étaient très actifs, à se positionner désormais en tant que vendeurs alors que d'autres acteurs acquérant sur fonds propres regardent à nouveau le marché, prêts à saisir des opportunités.