Les banques restent attentives aux conditions d'octroi de crédit immobilier

Selon Vousfinancer.com, les établissements de crédit étudient particulièrement le reste à vivre des emprunteurs, qui constitue "un garde-fou efficace qui limite les risques de défaut de remboursement".

Après la publication par le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) de recommandations à l’adresse des établissements de crédits sur les conditions d’octroi de crédit - limiter le taux d’endettement à 33 % et la durée des crédits accordés à 25 ans - . Vousfinancer estime que les banques restent "très attentives aux profils des emprunteurs qu’elles acceptent des financer avec des critères d’octroi de crédit qui se sont durcis ces derniers mois". Le courtier en crédit juge en outre que le reste-à-vivre, déjà encadré par la loi, "reste un garde-fou efficace qui limite les risques de défaut de remboursement".     

Ainsi, 95 % des courtiers Vousfinancer ont le sentiment que les banques ont durci leurs conditions d’octroi de crédit en cette fin d’année (contre 64 % en octobre 2018). Et si les prêts sur 30 ans ont à nouveau été proposés dans certaines banques en début d’année, "ils étaient essentiellement réservés au primo-accédants de moins de 35 ans et sont aujourd’hui moins attractifs, en raison de l’important écart de taux existant avec les prêts sur 25 ans". Les prêts sur 30 ans représentent ainsi moins de 5 % des crédits accordés chez Vousfinancer.