Les 10 villes où faire de l’investissement locatif

Angers, Le Havre et Nancy tentent de s’imposer face aux métropoles incontournables.
Crédit : Pixabay

Où faire de l’investissement locatif ? Le courtier en crédit immobilier Pretto et le gérant locatif Bevouac ont publié le classement des 10 villes les plus attractives de France. Si les grandes métropoles accaparent évidemment les premières places, les investisseurs devraient regarder du côté des villes plus petites, dont certaines présentent d'incontestables atouts.

Paris, Marseille et Lyon dans le top 3

La capitale domine le podium des villes où il fait bon investir. Malgré ses prix au m² qui défient la raison et un rendement moyen qui n’avoisine que les 3 %, Paris continue encore et toujours d’attirer les investisseurs. « Trouver un locataire se fait en quelques heures et sa forte liquidité des biens lors de la revente rassure », expliquent Pretto et Bevouac dans un communiqué.

La ville Lumière est talonnée par la Cité Phocéenne. Marseille ravie la seconde place du classement grâce notamment à son ensoleillement, « son attractivité touristique, et sa position géographique », mais pas seulement. « Le prix au m² fluctuant entre 1.900 euros et 4.000 euros rend le marché encore très abordable », décryptent le courtier et le spécialiste de l’investissement locatif. Rendement moyen : 6,21 %.

Troisième position pour Lyon qui jouit d’une « démographie croissante (4 % par an) et est un des plus gros pôles étudiants en France », selon les deux sociétés. Le rendement y est plus élevé qu’à Paris (3,7 %).

Dans le reste du classement, on retrouve dans l’ordre Toulouse , Lille, Bordeaux, Nantes, Montpellier, Nice et Rennes.

Des villes outsiders

A côté de ces grandes métropoles, des villes plus petites comptent bien jouer de leurs atouts pour attirer les acquéreurs. « Les investisseurs, souvent influencés par des critères subjectifs tels que leur connaissance de la ville, oublient parfois que d’autres (…) plus petites, se révèlent plus intéressantes, pour réaliser un investissement locatif », expliquent Pretto et Bevouac, qui mettent surtout en avant Angers, le Havre et Nancy.

La première bénéficie d’une bonne localisation entre Paris et Nantes et d’une population jeune et étudiante, propice à la location. Ses prix ont grimpé de 32 % ces dix dernières années et son rendement moyen est de 6 %.

Le rendement est plus important au Havre (7,2 %) et les prix moindres, mais c’est surtout la future ligne à grande vitesse qui rend la ville d’Edouard Philippe très intéressante. Elle serait de plus en lice pour être intégrée au Grand Paris et être la porte maritime de la capitale.

Avec une population majoritairement locataire (70 %), Nancy semble toute désignée pour charmer les investisseurs. Le rendement s’élève à 6,7 % en moyenne et les pris sont assez stables (+ 8 % en 10 ans).