Le marché immobilier se retourne selon MeilleursAgents

Le marché de l'ancien entre dans un cycle haussier avec la première hausse de la demande depuis 2011.

"Le marché immobilier ancien commence à montrer les signes précurseurs d’un retournement de tendance." Selon le 73e baromètre mensuel du courtier en immobilier MeilleursAgents, la première hausse de la demande depuis 2011 est en train de se ressentir sur le marché de l'ancien. Pour étayer cette affirmation, le courtier se base sur l'Indicateur de tension immobilière (ITI).

"Les prix et les volumes de vente vont entrer progressivement dans un nouveau cycle haussier", explique MeilleursAgents qui met toutefois l'accent sur "la disparité des situations ville par ville"Voici les résultats pour les principales villes françaises.

MeilleursAgents précise toutefois que "si cette demande ne se traduit pas toujours par une hausse des prix, nous assistons très clairement à un retournement de tendance". Le marché entre donc désormais dans un cycle "haussier" en matière de prix, un changement de cycle qui devrait s'étaler en zone urbaine sur 12 mois et en zone rurale sur 18 mois.

L'étude revient également sur les premières mesures de l'encadrement des loyers à Paris. Et affirme que la loi ne semble qu'en partie respectée sur le territoire parisien. "La proportion des loyers supérieurs aux loyers de référence majorés est tombée de 46% (avant l'encadrement) à 29% (après)". Près du tiers des annonces étudiées par le courtier ne respecteraient donc pas la loi en application le 1er août. "Il faut donc s’attendre à des contestations, voire à des règlements devant les tribunaux entre propriétaires et locataires", explique l'organisation qui pointe également le flou juridique qui entoure la notion de "complément de loyer".