Le marché immobilier en régions rattrapé par la crise

Les acquéreurs anglo-saxons ont fortement réduit leur activité dans les régions, au profit des acteurs français et allemands.

Le coup de froid sur l’immobilier d’entreprise n’a touché que tardivement les grandes villes régionales. Alors que le marché de l’investissement dans les bureaux a chuté de 56% en Ile-de-France l’an dernier, il n’a reculé que de 28% en régions pour atteindre 1,8 milliard d'euros, d’après Atisreal. Les opérations portant sur des montants moins importants en régions qu’en Ile-de-France, l’activité y a été moins touchée par le gel du crédit. L’opération la plus importante en 2008 a été réalisée par la foncière Züblin qui a acquis un immeuble de bureaux à Lyon pour 53 millions d’euros.