Le lien entre les prix de l'immobilier et le taux de propriétaires n'est pas toujours vrai

Une étude publiée par l'UNPI et Vousfinancer.com montre que dans les plus grandes villes de France, la part des propriétaires n'est pas liée à l'évolution des prix de l'immobilier

Le réseau de courtage en immobilier Vousfinancer et l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), avec le cabinet CM Analytics, publient les résultats d'une étude sur les déterminants du taux de propriétaires. Avec 58 % de propriétaires occupants, le territoire montre de fortes disparités territoriales : si ce taux atteint 72 % en Vendée, il n'est que de 47 % en Ile-de-France et 33 % à Paris, ville ayant l’une des plus fortes proportions de locataires, avec Lille notamment…

L'évolution des prix immobiliers a "évidemment un impact sur le taux de propriétaires", souligne l'étude, au-delà de 3.000 €/m² : "au-delà de ce prix médian pour les appartements, il n’y a quasiment plus de départements français ayant un taux de propriétaires supérieurs à 60 %, alors que lorsque les prix sont inférieurs, les trois-quarts des départements affichent un taux de plus de 60 %". Mais ce n'est pas toujours vrai : en analysant les 50 premières villes françaises, l'étude observe que dans toutes "sans exception, moins de la moitié des ménages sont propriétaires leur résidence principale, alors que les prix y varient pourtant du simple au quintuple". Dans les plus grandes villes de France, il n'y a donc aucune relation entre les prix immobiliers et la part des propriétaires. Ainsi, Paris affiche un taux comparable à ceux d’une vingtaine de grandes villes dont les prix sont deux à trois fois inférieurs aux siens (Bordeaux, Montpellier, Strasbourg…).

Ainsi, outre la tension du marché, d’après les calculs de CM Analytics, les principaux déterminants du taux de propriétaires dans les grandes villes sont la proportion de maisons individuelles (+), l’âge de la population (+), l’importance des familles (+), le niveau de revenu (+) et le poids relatif de la population étudiante (–), conclut l'étude.