Immobilier

La crainte de la bulle refait surface

Paris intègre le cercle des métropoles entrées dans la zone de risque, selon UBS.
Si les prix sont manifestement surévalués, la prudence est de mise sur la notion de bulle.

La peur de la surchauffe refait surface. Selon une récente étude d’UBS (1), le risque de bulle immobilière a gagné la capitale, à l’instar d’autres villes européennes comme Munich, Francfort ou Amsterdam. Un emballement est perceptible sur l’année dernière : « Francfort et Paris sont les deux exemples les plus frappants d’entrée dans la zone de risque de bulle, par rapport à l’année dernière », commente UBS.