La classe moyenne toujours exclue de Paris

Pour acheter un 75 m², il faut gagner au moins 11.500 euros nets par mois.

Malgré une légère baisse des prix, le marché immobilier parisien reste inaccessible à la majorité des Français. C’est le constat dressé par le courtier Vousfinancer dans sa dernière étude sur les prix immobiliers de la capitale.

Des prix décorrelés de l'augmentation des revenus des Français

Les revenus nécessaires pour acheter à Paris ne cessent d’augmenter depuis 2016. Désormais, pour acheter un appartement de 50 m² intramuros, le courtier estime qu’il faut gagner 7.660 euros nets par mois (avec un emprunt de 20 ans avec un apport de 10 %). Pour un 75 m², il faudra emprunter en moyenne 797.250 euros et gagner 11.492 euros nets par mois minimum (1).

Les classes populaires ne sont donc pas les seules à se retrouver exclues du marché parisien. Une grande partie de la classe moyenne est également dans l’impossibilité d’acheter un logement correspondant à ses besoins dans la capitale. « Avec une telle envolée des prix durant la dernière décennie, et malgré un assagissement cette année, le marché parisien est depuis quelques années décorrélé des revenus dont l’évolution ne suit pas celle des prix ! », souligne Vousfinancer.

Peu de primo accédants dans Paris

Le courtier relève que parmi ses clients, les primo-accédants ne représentent que 20 % des acheteurs dans la capitale (contre 40 % en moyenne en France).

Le budget diffère aussi. Tous profils confondus, les acheteurs empruntent en moyenne « 295.000 euros à Paris (soit 100.000 euros de plus que la moyenne France entière) avec des revenus moyens de 82.000 euros et un apport élevé (70.000 euros) afin d’acheter une surface assez grande pour y vivre », explique Vousfinancer dans son étude.

 

(1) Mensualités de 3.792 euros hors assurance sur 20 ans